Tuesday, 3 April 2018

Les chercheurs du temps

Bonjour,

Je viens de finir un service presse des éditions Sema.
Il s'agit de 'Les chercheurs du temps' de Emmanuelle Nuncq.




Synopsis :

Les Chercheurs du Temps, ce sont Clarence Fertennant et Roxane Marty, des voyageurs de l'espace-temps qui utilisent leur pouvoir pour étudier la Littérature française, ou du moins, qui essayent, puisque aucune de leurs missions ne se termine comme ils l'avaient souhaité ! Cette série d'épisodes hommage au cinéma fantastique et à Dr Who constitue la préquelle de Bordemarge.


Mon Avis :

Merci tout d'abord aux Éditions Sema de m'avoir fait confiance en m'envoyant le service presse de 'Les chercheurs du temps'.
Tout d'abord le synopsis m'a beaucoup plus, en effet ça parle de littérature et de voyage dans le temps. Ces deux thèmes réussissent à attirer mon attention pour lire le livre.


Donc, me voilà embarquée avec Clarence et Roxane à travers la littérature et à travers le temps.
Une aventure que j'ai aimé, j'aurais bien aimé moi-même voyagé dans le temps, découvrir  ces auteurs que l'on étudie de nos jours tels que Jules Verne, Victor Hugo, J.R.R Tolkien etc... 

Clarence et Roxanne voyagent dans différentes époques afin de mieux étudier la littérature, ce qui n'est pas sans conséquences puisque le corps change de dimension pendant ces voyages, ça me fait penser à Stargate lorsque l'on traverse la porte des étoiles, au bout de quelques temps le corps s'habitue. Il y a aussi une sorte l'immortalité dans ces voyages car Clarisse est remonté assez loin au point de se voir momifié dans un tombeau sauf que ils doivent à tout pris éviter leur double si ils voyageaient plusieurs fois à la même époque. 

A travers ces voyages, on en apprend un peu plus sur Clarisse et Roxanne. Notamment pourquoi pendant toutes ces années Clarisse a voyagé avec des étudiants car il fallait en quelque sorte repasser le flambeau pour les expéditions à venir, qui n'a pas été très fructueux jusqu'à l'arrivée de Roxanne. 

Un roman que j'ai bien aimé et qui est le préquel de Bordemarge, qui me tarde de découvrir 😉









Thursday, 15 March 2018

Un Appartement à Paris

Bonjour à tous,

Je viens de finir Un appartement à Paris de Guillaume Musso.



Synopsis :

Paris, un atelier d'artiste au fond d'une allée verdoyante. 
Madeline, une ex-flic londonienne, y est venue pour panser ses blessures. 
Gaspard, un auteur misanthrope, l'a loué pour écrire dans la solitude. 
À la suite d'une méprise, ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques temps. 
Dans l'atelier, où plane encore le fantôme de l'ancien propriétaire, Madeline et Gaspard vont mettre au jour un secret terrifiant. 
Et cette découverte glaçante va les forcer à affronter leurs propres démons dans une enquête vertigineuse qui les changera à jamais. 

Mon Avis :

Tout commence par une histoire un peu banale d'un appartement loué par erreur par deux personnes pour la même période.  Des choses qui arrivent vous allez me dire. Sauf que....
D'un départ d'une histoire un peu innocente, on rentre dans un thriller à ne plus pouvoir fermer le livre. Au fur et à mesure qu'on avance, on ne veut plus lâcher le bouquin.
Pour dire, j'ai lu tranquillement à peu près un tiers du livre cette semaine pendant mon temps libre. Mais hier, j'ai dévoré le reste du livre toute l'après midi.
On part d'une erreur de location d'appartement à un enlèvement en passant par des histoires tragiques et psychologiques.
Les deux personnages principaux Madeline et Gaspard sont d'un genre un peu à part et que tout oppose. On a un alcoolique et une ancienne flic suicidaire. Rien qui ne peut égayer l'histoire, surtout que Guillaume ne lésine pas sur le côté négatif de la capitale et du mauvais temps. Ces deux personnages vont se retrouver dans une enquête concernant le célèbre peintre Sean Lorenz dont l'affaire a été classée fautes de preuves.
Ce roman psychologique, dont comme à chaque roman de Guillaume on ne peux deviner ce qui va suivre, est très prenant car on n'a qu'une envie c'est que Madeline et Gaspard réussissent à résoudre cette affaire.
Un livre que j'ai aimé lire comme chaque roman de Guillaume Musso et qui m'a une fois de plus surprise.

Monday, 26 February 2018

Babylone

Bonjour à tous,

Je viens de finir Babylone de Yasmina Reza.



Synopsis :

"Tout le monde riait. Les Manoscrivi riaient. C'est l'image d'eux qui est restée. Jean-Lino, en chemise parme, avec ses nouvelles lunettes jaunes semi-rondes, debout derrière le canapé, empourpré par le champagne ou par l'excitation d'être en société, toutes dents exposées. Lydie, assise en dessous, jupe déployée de part et d'autre, visage penché vers la gauche et riant aux éclats. Riant sans doute du dernier rire de sa vie. Un rire que je scrute à l'infini. Un rire sans malice, sans coquetterie, que j'entends encore résonner avec son fond bêta, un rire que rien ne menace, qui ne devine rien, ne sait rien. Nous ne sommes pas prévenus de l'irrémédiable".

Mon Avis :

Comme le dit la dernière phrase du synopsis 'nous ne sommes pas prévenus de l'irrémédiable'.
Tout commence par une histoire ordinaire qui relate la vie des gens. Jusqu'à cette fête de Printemps que Elizabeth a décidé d'organiser en invitant ses collègues, ceux de son mari et les voisins du dessus. Rien ne prédestinait la suite après cette soirée.
En effet, tout peut paraître innocent jusqu'au geste fatal.
C'est le premier roman que je lis de Yasmina, n'étant pas habitué à ce style de lecture, j'ai hésité à le poursuivre mais je me suis dit pourquoi pas. 
Tout peut paraître banale dans cette histoire, du moins le style de la narration nous le fais penser jusqu'à cet événement tragique.

Evènement qui nous fait montrer le raisonnement des personnages, ceux qui ne veulent pas s'en mêler et ceux qui malgré eux veulent s'en mêler. On découvre ici, la psychologie des gens selon les situations dans lesquelles ils se trouvent confrontés. Ce qui nous montre bien que chacun raisonne à sa façon. 

En y repensant, Jean Lino et Elizabeth se retrouvent dans une situation qui les dépasse et ne savent plus quoi faire, se rendre ou dissimuler le corps ? Jusqu'à cette arrivée inattendue de cette jeune voisine qui rentre de soirée.  Cela nous montre bien que malgré tout, les gens se soucient de ce que les autres peuvent penser, le seul fait du passage de cette voisine a chamboulé leur plan et ils se sont remis en question à savoir si ce qu'ils étaient sur le point de faire est bien.

Un récit dramatique et psychologique qui nous fait comprendre que la moindre goutte d'eau qui fait déborder le vase, la moindre dispute qui peut paraître banale peut se tourner en drame. 


Monday, 5 February 2018

Pas toujours sur le droit chemin

J'ai eu le plaisir d'avoir été sélectionnée pour recevoir 'Pas toujours sur le droit chemin' de Rachel Berthelot en service presse par les Editions Sharon Kena.



Synopsis :

Cassandra Chemin, c’est elle. « Cassy » pour les intimes. « Sissi » pour les suicidaires.
À peine sortie de l’école, cette jeune diplômée se fait embaucher par une grande boîte de communication Parisienne : Creativ’Things. Et comme si ce n’était pas assez, on la propulse directement Manager !
Sauf que quand on doit diriger deux services, l’un géré par un coléreux et l’autre par un profiteur, les choses peuvent rapidement prendre une tournure inattendue...
Ce livre est à déguster avec du thé et un pot de crème glacée !

Mon Avis :

Cassy malgré son jeune âge est une personne déterminée et sais remettre les gens à sa place, je l’apprécie beaucoup pour ça car arriver jeune diplômée dans une boîte et manager n’est pas toujours facile. Ce fut un plaisir de voir quelqu’un qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui sait gérer le personnel. Et une femme en plus. Je ne m’étonne pas de la réaction du personnel à son arrivée.
Rachel a très bien su mettre à jour la différence entre hommes et femmes. Certains n’acceptent pas d’être dirigé par une femme. Elle a bien su montrer aussi que d’avoir une femme dans la société a ses avantages et peut aider à gérer ces hommes et donner du rafraichissement à la compagnie.
En tout cas, la lecture de ce livre a été rafraichissant, j’ai même rigolé à certains passages.
Un roman contemporain que j’ai beaucoup apprécié. J’aime beaucoup le style aussi de l’écriture, c’est comme un journal avec de l’humour et la petite voix (sa conscience) de Cassy me plait beaucoup. C’est agréable à lire.
Il me tarde de découvrir la suite de ce livre.


Monday, 29 January 2018

La Princesse Elodie de Zébrazur et Augustin le chien qui faisait n'importe quoi

J'ai eu le plaisir de recevoir en partenariat le dernier livre de Pierre Thiry 'La Princesse Elodie de Zébrazur et Augustin le chien qui faisait n'importe quoi'.



Synopsis :

Elodie de Zèbrazur est une princesse. Augustin est un chien. Elodie aime beaucoup Augustin. Mais Augustin fait n'importe quoi, vraiment n'importe quoi. Et lorsqu'on fait n'importe quoi il arrive des tas d'ennuis. Que va-t-il se passer? Tu le sauras peut-être en ouvrant ce livre. En écoutant la musique des phrases, en écoutant le bruit des vagues, en écoutant le souffle du vent et le chant des coquillages tu découvriras une infinité de choses merveilleuses et inattendues... (album pour tous les enfants à partir de 3 ans jusqu'à 117ans). 

Mon Avis :

Déjà rien qu'en lisant le titre du livre, qui est quand même assez rigolo, cela donne envie de le lire.
En lisant cette histoire pour enfant, je n'était pas déçue.
J'ai beaucoup aimé cette histoire et Augustin le chien qui faisait n'importe quoi.
Et je peux vous confirmez qu'il fait n'importe quoi, c'est un chien peu ordinaire et 
Une fois de plus Pierre nous emporte dans son monde assez loufoque et rigolo.
Un livre à lire sans modération de 3 à 117 ans !!!

Merci encore Pierre pour ce partenariat 

Pour voir la chronique en vidéo, c'est ici :